Ne brisez pas leurs rêves.

Mardi 13 et mercredi 14 septembre, j’ai participé à un séminaire avec mon travail. Le but était de rencontrer les équipes basées à l’étranger avec lesquelles nous travaillons, de renforcer la cohésion et aussi de passer un moment agréable, tous ensemble, dans un cadre très sympathique et un peu moins formel qu’à l’accoutumée.

 

Mais notre responsable nous avait également réservé une sacrée surprise !

En effet, nous avons eu la visite d’un astronaute français, Jean-François Clervoy. Il est venu nous parler de son métier, de ses expériences et émerveillements lors de sa carrière. L’oreille attentive et les yeux scintillants, autant vous dire que nous étions tous ébahis comme des enfants. Et moi encore plus ! Oui car mon fils rêve de devenir astronaute. Donc je vivais ce moment, plongée dans la peau de mon enfant, en essayant d’absorber chaque miette de bonne vibration pour les lui retransmettre par la suite.

 

En rentrant à la maison, je lui ai évidemment parlé de tout cela. Mais plus encore… Je ne sais pas si c’est une chose que vous faites également mais depuis que mon fils est né, je tiens un journal intime pour lui.

 

Ce journal parle de lui, de moi, de nous. J’ai tellement de choses à lui dire ! Mais il est encore petit. Si je lui disais ces choses, il écouterait, c’est sûr, il retiendrait, je n’en doute pas, mais il ne mesure pas encore le poids des mots. Il ne mesure pas encore mon amour pour lui. Il ne mesure pas la profondeur des sentiments, des engagements, des peurs, des émerveillements que j’ai à son égard. Il ne sait pas les souhaits que j’ai pour lui.

 

Alors, je lui écris. De cette manière, je garde une trace de ce que je voudrai sûrement lui dire plus tard mais que j’oublierai peut-être. De cette manière, lorsque plus tard il estimera que je suis une mère imparfaite, il saura que j’ai essayé d’être à la hauteur… Et il saura pourquoi ça n’a pas été facile d’y arriver…

 

Alors, en revenant de séminaire, je lui ai écrit ça… Pour que plus tard, il sache que malgré mes craintes, j’ai toujours souhaité l’aider à réaliser ses rêves…

 

ne-brisez-pas-leurs-reves

 

ne-brisez-pas-leurs-reves

 

ne-brisez-pas-leurs-reves

 

ne-brisez-pas-leurs-reves

 

ne-brisez-pas-leurs-reves

 

Ne brisez pas les rêves de vos enfants mais aussi, pensez à (essayer de) réaliser les vôtres en lisant ce billet : N’abandonnez pas vos rêves…

 

2 réflexions sur “Ne brisez pas leurs rêves.

Laisser un commentaire