J’ai déniché… un chevalier noir, une princesse noire et un poupon noir

jouet princesse noire jouet chevalier noir

jouet poupon noir jouet figurines noires

Enavril de cette année, une jolie boutique de jouets et d’objets de décoration a ouvert près de chez moi. Une très jolie boutique avec beaucoup de couleurs, des chevaliers, des princesses, des dragons, des poupons, des sets de table avec des personnages filles et garçons.

Il est certain que l’on peut y trouver de très bonnes idées cadeaux. Lorsque je me suis attardée pour regarder la vitrine, j’ai tout de même été déçue par une chose… Une chose qui me saute aux yeux et ne me lâche plus depuis que je me suis lancée dans mon blog : le manque de diversité dans les personnages proposés.

 

A l’époque, j’avais posté ce commentaire sur Facebook :

« Quand je vois une jolie boutique‬ pour enfant‬ qui ouvre près de chez moi, en théorie je devrais être ravie, émerveillée mais tout ce qui me saute aux yeux c’est le manque de diversité‬… C’est devenu une obsession 🙂 Mais aujourd’hui, j’ai compris que si l’on attend quelque chose de la société et que cette chose n’arrive pas, il ne faut pas attendre mais la créer soi-même. Reste un petit hic… Si j’ouvrais une boutique pour enfant dont les objets ne représentent QUE des personnages noirs, ma boutique serait considérée comme communautaire et elle n’intéresserait qu’une partie de la population… »

Une amie-internaute m’avait très justement répondu ceci : « Vas les voir!! Tu pourrais faire une rencontre sympa et faire bouger les choses. »

Elle n’avait pas tort. Mais à ce moment-là, je ne voyais pas ce que je pouvais bien dire à la vendeuse. Je n’allais tout de même pas rentrer dans sa boutique et lui dire de but-en-blanc qu’il manquait de la diversité ?? Alors j’ai laissé couler. Mais aujourd’hui je me suis lancée ! Pourquoi ? Ben parce que cette fois, en vitrine, j’ai vu un chevalier noir. Alors je me suis dis que de 1/ j’allais en acheter un pour vous en faire part et de 2/ je pourrai aborder le sujet de la diversité avec la vendeuse en commençant d’abord par lui dire que j’étais contente de trouver ce chevalier (ce qui était vrai). C’est chose faite !

J’ai donc déniché : un chevalier noir, une princesse noire et un poupon noir avec son couffin. Et j’ai commandé trois autres personnages noirs. La vendeuse m’a fait savoir qu’elle allait recevoir des poupées en tissu également. Très bien, je repasserai !

Je voulais garder jalousement mes trouvailles pour vous en faire part à l’approche de noël mais je n’ai pas résisté ! Et puis ce sont aussi de jolis cadeaux d’anniversaire 🙂

Néanmoins, je dois vous parler d’une chose qui m’a beaucoup surprise, pour ne pas dire choquée… Dans cette boutique, on peut trouver des toiles décoratives en tissu, sur lesquelles sont peints des personnages filles ou garçons avec une inscription qui commence toujours par : « Quand je serai grand(e), je serai…, j’irai…, j’aurai… » puis la phrase se termine avec un métier, une activité, un nom de ville, etc On trouve de tout ! Toutes sortes de métiers, de rêves, d’activités. Egalement toutes sortes de physiques : des blond(e)s, des brun(e)s, des châtains, des cheveux roses, des cheveux en fleurs, des yeux bleus, marrons, verts. Mais… pas un seul personnage noir…

J’ai tout de même posé la question à la vendeuse en me disant que peut-être il en existe mais qu’elle ne les a tout simplement pas accrochés ou commandés. Et là, voici ce qu’elle me dit « Effectivement, le fabricant a fait un tableau avec une petite fille noire mais je trouvais que la phrase n’était pas très bien.  » Moi je me dis « Ah ? à tous les coups ils ont du mettre un truc du style « Quand je serai grande, je serai danseuse de hip hop », un truc qui véhicule encore un cliché quoi ! » Mais elle ajoute « Ils ont mis « Quand je serai grande, je serai présidente » ça ne se serait pas vendu ».

tableau-fille-quand-je-serai-grande-je-serai-presidente-by-isabelle-kessedjian-812

……………………… (les points de suspension représente ma stupeur. Définition du mot stupeur : saisissement causé par un grand étonnement, un choc émotionnel qui prive une personne de ses moyens physiques et intellectuels).

Je me dis que je vais lui accorder le bénéfice du doute et que derrière ce qu’elle vient de dire, il peut y avoir trois sous-entendus (du moins pire au pire) :

1/ les enfants se fichent de devenir président, ce n’est pas une chose qui les fait rêver (c’est à en oublier l’admiration que certains enfants ont pour Barack Obama…)

2/ une femme présidente, ce n’est pas très crédible (c’est à en oublier Angela Merkel…)

3/ une femme noire présidente, ce n’est pas très crédible (c’est à en oublier la candidature de Rama Yade pour les présidentielles 2017 en France)

Du coup, j’ai mis les pieds dans le plat en lui demandant pourquoi elle pense que ça ne se vendrait pas car moi je trouve cela très bien au contraire. Un peu gênée, elle me répond que « Bah une petite fille noire présidente, très peu de personnes se reconnaîtrait ».

Pffff que dire… Franchement, plutôt que de m’énerver, j’ai pris le parti de lui faire prendre conscience de ce qu’elle venait de dire. Je lui ai dis (avec le sourire) que moi je trouvais ça très bien au contraire qu’une petite fille noire puisse se voir présidente ! Pourquoi pas ? Et qu’au contraire je pense qu’il se vendrait très bien. Je lui ai demandé de se renseigner pour savoir si le fabricant le faisait toujours. Bref. Après on a continué à parler des autres jouets qu’elle propose en magasin…

J’aurais pu effectivement mal réagir et lui dire que ce qu’elle venait de dire était raciste, sexiste et discriminatoire. Mais j’ai préféré qu’elle en prenne conscience elle-même. Et merde ! Pour une fois que dans ce qui est proposé à nos enfants, le seul personnage noir est une petite fille qui se rêve présidente et non princesse, danseuse de hip hop, dresseuse de lions ou je ne sais quoi, eh ben cet article n’est pas mis en vente sous prétexte qu’il ne représente pas la masse, la norme… Les petits enfants noirs sont censés pouvoir s’identifier à des personnages blancs mais pas le contraire…?

Bref, bref, bref. Je ne blâme pas cette dame. Je ne lui en veux pas car il est malheureusement très (trop) fréquent que des personnes tiennent ce genre de discours sans se rendre compte de leur portée (un peu comme les discours sexistes, homophobes ou autre). La réaction la plus intelligente (à mon sens) est de les faire réfléchir à leurs propos.

Et enfin, pour pouvoir vous écrire cet article je suis allée voir sur le site où sont vendus ces tableaux et le constat est encore plus accablant… En effet, alors qu’il existe pas moins de 95 tableaux, 91 ne représentent que des personnages blancs, 3 représentent des nounours et 1 (seulement un…) représente un personnage noir qui est donc cette petite fille qui apparemment ne se vend pas…

Dans ce genre de cas, il y a généralement deux réactions (voire trois):

1/ Les plus intransigeants décideront de ne pas acheter du tout pour montrer leur mécontentement (mais mon avis est que notre mécontentement par le boycott de certains produits ne fonctionnent pas car ces produits se vendent déjà très bien sans nous, donc notre voix n’est pas entendue. (C’est un peu le même débat que pour le boycott des Oscars ou le boycott du film Chocolat avec Omar Sy).

2/ Certains autres (et c’est le parti que j’ai choisi) décideront de faire entendre leur voix en prouvant qu’il y a de la demande. Oui nos petites se rêvent présidentes ! Oui nous aussi nous décorons les chambres de nos enfants ! Oui nous aussi nous existons !

3/ D’autres encore, décideront de créer eux-mêmes le même type de produits. Ceux qui le peuvent, je vous y encourage ! Je ne le répèterai jamais assez, on en a besoin !!!

Voilà, voilà ! Dans tous les cas, je suis contente de mes trouvailles. Et je pense que je vais acheter le tableau de la petite fille noire.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

PS: Si vous décidez d’acheter l’un de ces articles (et surtout le tableau), je peux vous demander une faveur ? Pouvez-vous mentionner quelque part (sur un avis consommateur par exemple) que vous en avez eu connaissance via mon blog ? ça me donnerait un coup de pouce pour le blog et surtout j’aimerais que cet article serve à inciter la fabrication de plus de chevaliers, princesses et tableaux avec des personnages noirs. Merci !

Afin de préserver l’anonymat de la vendeuse et de sa boutique, je ne vais pas mentionner le lieu de l’achat mais je vous mets ci-dessous les liens internet pour trouver ces jouets :

Chevaliers et princesses : www.djeco.com – Arty Toys Environ 8€ le personnage. Il faut compter plus s’il y a des accessoires.

Le poupon : www.lilliputiens.be  Environ 30€.

Le tableau : www.lecoindescreateurs.com 15€ le 15cm x 15 cm. 39€ le 30cm x 30cm.

8 réflexions sur “J’ai déniché… un chevalier noir, une princesse noire et un poupon noir

  1. J’ai un peu buggué quand j’ai lu la phrase de la vendeuse. J’aurais mis les mêmes points de suspension. J’aime beaucoup ces tableaux, il y en a pour tous les goûts. Ma fille en a un, « quand je serai grande j’aurai trop de la chance ». Mais j’adore l’idée de « je serai présidente »! Il faut donner aux enfants de grands projets, de grands rêves!
    Le poupon est aussi très sympa, mais il existe en une autre couleur que rose? Les chevalier et princesse sont aussi une belle idée de cadeau pour un enfant!

    • Malheureusement non justement, il n’y en a pas pour tous les goûts… Il est bien là le problème. Il y en a pour tous les goûts en terme de métiers, d’activités, de souhaits, de lieux à visiter mais pas du tout en terme de diversité visuelle (je sais pas si ça se dit 🙂 ) quant à l’apparence des enfants.
      Mais tout de même saluons l’initiative de la créatrice d’avoir choisi la petite fille noire pour être présidente ! Ces tableaux sont très jolis en effet. Ils le seraient encore plus si je pouvais en acheter un pour mon fils ou un autre enfant noir qui lui ressemble. Merci beaucoup en tous les cas pour ton commentaire car écrire des articles c’est bien mais échanger avec les lecteurs c’est 10 fois mieux !

      • Bon, pour le poupon, il suffit de lui coudre des petits vêtements de toutes les couleurs et il sera mixte! 😉
        Et il va falloir qu’on soumette l’idée à la créatrice! Il faudra que je regarde s’il y a des asiatiques, des nord-africains, etc.

        • Pour le poupon en effet, je n’ai pas vu autre que rose. Pour les tableaux, oui tout à fait. Un peu de diversité ne fera pas de mal, à l’image de ce qu’est France… 🙂

  2. Bonjour! Je viens juste de découvrir ton blog. Je trouve ton article très intéressant. Bien sûr, il faut toujours privilégier le dialogue. Je trouve déjà qu’à mon sens, il y a eut beaucoup de chemin parcouru, surtout pour les jouets d’enfants. Avant, il y avait encore moins de diversité qu’à présent. En espérant qu’il y aura toujours plus de choix dans l’avenir!

    • Bonjour Houssnati ! Oui tout à fait. Il y a du progrès de la part des enseignes de jouets mais aussi et surtout des initiatives personnelles de personnes qui ont décidé de créer leurs propres jouets, poupées, illustrations etc. Les choses bougent ! Et j’en suis très contente !

  3. « Les petits enfants noirs sont censés pouvoir s’identifier à des personnages blancs mais pas le contraire…? » C’est bien là le noeud de l’histoire…!
    J’ai été tout aussi stupéfaite de lire la réponse de la vendeuse. J’ai eu le même genre de réaction en bibliothèque quand j’ai suggéré à une grand-mère un livre de Robert Munsch pour sa petite fille mettant en scène une famille noire. Elle m’a dit: « Mouin, mais elle se reconnaîtra pas vraiment… les personnages…. » Et on s’entend que du Robert Munsch, c’est un peu la crème de la littérature jeunesse canadienne! Il y a encore du boulot à faire…

Laisser un commentaire