Cité Babel – Le grand livre des religions

♥ Coup de coeur ♥

cite-babel-le-grand-livre-des-religions

 

Résumé

Bienvenue à la cité Babel ! Safia, Jalil, Nathan, Anna, Alex, Jules et Elie t’invitent chez eux. Ils sont musulmans, juifs, chrétiens. A leurs côtés, tu découvriras au fil des saisons les fêtes, rites et traditions de leurs religions. Avant, arrête-toi dans l’épicerie de monsieur Félix qui, lui, est athée. Tu y trouveras sûrement quelque chose à apporter chez tes hôtes.

Un documentaire ludique et attractif pour découvrir les religions telles qu’elles se pratiquent aujourd’hui.

 

Note de l’éditeur

Dans l’immeuble Cité Babel vivent trois familles aux croyances différentes : une famille musulmane, une famille juive et une famille chrétienne. Au rez-de-chaussée se trouve l’épicerie de monsieur Félix qui, lui, est athée.

Par le biais des appartements illustrés en coupe, nous voyons ces familles vivre au fil des saisons les moments forts et les grandes fêtes de leur religion, ainsi que les rites liés à la naissance, au mariage, aux funérailles…

Sans prétendre tout expliquer, ce livre entre avec des mots simples au cœur de chaque religion. À l’heure où beaucoup se réclament d’elles pour jouer les va-t-en-guerre, il se propose de mettre en évidence leurs points communs et l’importance du vivre ensemble.

 
 
Mon avis

Dans le contexte actuel de tension religieuse dans le monde et en France en particulier, il est devenu délicat de s’aventurer sur ce terrain glissant. J’ai acheté ce livre au Salon du Livre Paris en mars 2016 car il y a de la diversité, car son format est très original et parce que je me suis dit qu’il serait bien de présenter un livre sur les différentes religions afin de vous aider à les expliquer à vos enfants.

 

Mais lorsque je l’ai acheté, je ne pensais pas que la France serait autant tourmentée par ces questions religieuses au moment où je me déciderais à écrire l’article. J’ai donc hésité à aborder le sujet. Mais je me lance. J’ai l’impression que c’est plus que nécessaire.

Grâce au format en découpe du livre, il peut se lire de différentes manières : par famille, par saison, selon les questions que votre enfant vous pose sur telle ou telle fête religieuse, telle ou telle tradition ou encore lire chaque étage en même temps. C’est de cette manière que j’ai préféré l’aborder afin de mettre en parallèle les différentes fêtes religieuses qui ont lieu au même moment au cours de l’année.

Au-delà de l’aspect du livre que j’aime beaucoup – son format, ses illustrations – j’ai été particulièrement touchée par les valeurs qu’il véhicule : la famille, le bonheur, le vivre ensemble, le respect et la tolérance de l’autre.

Je cite rarement des passages des livres que je vous présente car je préfère vous laisser la surprise mais je fais une exception pour celui-ci. Je souhaite vous montrer que ce livre a pris soin d’éviter toute stigmatisation, cliché ou autre. Selon moi (pour ceux qui l’auront lu, dites-moi si je me trompe) les fêtes, traditions sont bien expliquées et surtout le message de paix et de vivre ensemble que chaque religion véhicule est très présent.

Voici quelques extraits concernant la famille musulmane :

– « Karina, la grand-mère, porte un voile sur la tête, par respect envers Dieu et la tradition. »

– « Pendant le ramadan, (…) on prie, on lit le Coran, on évite toute mauvaise action« 

– « C’est l’Aïd al-Kebir (…) Ce jour là, on se réunit gaiement en famille et entre amis, on sacrifie un mouton ou une chèvre pour le repas (…) Cette tradition rappelle le jour où Dieu a ordonné à Ibrahim, l’ancêtre des musulmans (mais aussi des juifs et des chrétiens, qui l’appellent Abraham), de sacrifier son fils pour lui prouver sa foi. L’histoire est racontée dans le Coran, la Torah et la Bible. Elle dit que, au moment où Ibrahim allait sacrifier son fils, Dieu l’a fait remplacer par un mouton… et l’enfant a eu la vie sauve. »

Livre évoque également ce que représente les cinq branches de l’étoile présente sur le drapeau marocain (les cinq pillers / recommandations de la religion musulmane), la façon dont les musulmans prient, l’Aïd al-Fitr, les funérailles, l’Achoura, le pèlerinage à la Mecque

Des extraits concernant la famille juive :

– « C’est vendredi soir, le shabbat commence. (…) Ce jour-là, comme Dieu qui s’est reposé après avoir créé le monde en six jours, on ne doit pas travailler, écrire, voyager, cultiver, cuisiner, faire du sport… Nathan ne jouera pas à la console, Anna ne fera pas ses devoirs. »

– « Franck porte la kippa sur la tête, pour montrer son respect envers Dieu qui est au-dessus de tous. »

– « Ensuite ce sera Yom Kippour, le Grand Pardon. Ce jour-là, on ne travaille pas. On jeûne, on prie, on reconnaît ses fautes, on demande pardon à Dieu et aux autres, et on pardonne le mal qu’on nous a fait.« 

Le livre évoque également Pourim, Pessah (la Pâque juive), la circoncision, Chavouot, la bar-mitsvah et la moins connue bat-mitsvah pour les filles, Roch Hachana (le Nouvel An juif), Souccot, Hanoukkah

Des extraits concernant la famille chrétienne :

– « Aujourd’hui, les chrétiens du monde entier continuent de transmettre la parole de Jésus : Dieu aime tous les hommes, sans distinction.« 

– « Dans la Bible, on lit des passages de l’Ancien Testament, commun avec la Torah des juifs, et du Nouveau Testament, qui rapport la vie et le message de Jésus. »

– « Tu as pu également constater que, dans les trois grandes religions monothéistes, beaucoup de rites se ressemblent.  C’est normal : ces religions ont les mêmes origines, mais chacune a évolué à sa manière.« 

Le livre évoque également l’Epiphanie, la première communion, Pâques, l’Ascension, la façon dont les chrétiens prient à l’église le dimanche, l’Assomption, le Pape, la baptême, la Toussaint, Noël,

Des extraits de ce qu’il se passe chez monsieur Félix qui est athée mais reçoit des clients de toutes confessions :

– « Manik et Nandini sont hondouistes. Dans cette religion très ancienne, la principale de l’Inde, on est polythéiste : on vénère de très nombreux dieux. (…) Les hindouistes croient en la réincarnation. Et plus on fait le bien, plus la vie suivante sera heureuse. »

– « Bao et An Bihn sont de religion bouddhiste. Ils suivent l’enseignement de Bouddha. (…) Suivant son exemple, les adaptes du bouddhisme cherchent à être heureux en étant bons et purs, non violents, en menant une vie simple, détachée des choses matérielles, et en respectant tout ce qui vit. »

J’avais déjà pensé présenter des livres sur les religions. Puis je m’étais ravisée car ne connaissant (et encore ! « connaître » est un bien grand mot !) que la religion chrétienne, je ne voulais pas présenter des livres sur l’Islam, le Judaïsme ou autre sans pouvoir juger de la pertinence et de la fidélité du livre aux écrits de ces livres saints. Je trouve que Cité Babel – Le grand livre des religions est un bon compromis puisqu’il présente les trois religions monothéistes et parlent également des autres religions et traditions suivies de par le monde.

Ce livre n’a pas forcément vocation à vous permettre d’initier votre enfant à votre propre religion mais plutôt de lui enseigner la tolérance, l’acceptation de l’autre dans sa différence. Ce livre s’adresse donc, selon moi, à toute personne croyante, ayant sa propre foi mais ne dénigrant pas le choix des autres de pratiquer une religion différente de la leur.

De la même manière que j’ai décidé d’aborder moi-même le sujet de l’esclavage et de l’estime de soi avec mon fils, j’ai également décidé de lui parler de religion à ma manière.

Allons-nous laisser les médias, les copains dans les cours d’école, l’Etat, internet proposer, imposer leur vision des religions à nos enfants ? Moi non.

Je souhaite que mon fils sache que, de mon point de vue, AUCUNE religion n’est meilleure qu’une autre car TOUTES véhiculent le même message de paix. Mais (très) malheureusement CHACUNE, à un moment ou à un autre de l’Histoire, a été utilisée à des fins meurtrières, souvent pour des raisons de conquêtes territoriales ou d’exploitation de l’être humain en vue de création de richesses mais aux dépends de l’intégrité de la vie humaine.

Voici ce que moi j’ai envie de retenir de la vie et de ce qu’essaient de nous enseigner les religions…

Dalaï-Lama
Pour quel public ? A partir de 5 ans
 
Où ai-je trouvé ce livre ? Au Salon du Livre Paris mais il est disponible sur internet
 
 

Auteur : Pascale Hédelin
Illustrateur :  Gaëlle Duhazé
 
 
Prix : 16,50€

Laisser un commentaire