La rue Cases-Nègres

♥ Coup de coeur ♥

 

Résumé

A la rue Cases-Nègres, à Petit-Morne, bourg de Rivière Salée, José et ses amis vivent dans l’insouciance tandis que leurs parents, de pauvres gens, triment dans les plantations de canne à sucre pour gagner leur vie.

C’est dans ce contexte que commence La Rue Cases-Nègres, ce grand classique de la littérature antillaise. A travers le récit de sa propre enfance, Joseph Zobel y décrit la Martinique des années 1930, en peignant avec la mémoire du coeur et des blessures, la vaillance, la dureté et la tendresse des descendants d’esclaves, acharnés à bâtir pour leurs enfants un pays plus libre et plus généreux.

 

Mon avis

Nous sommes ici plongés dans la Martinique des années 1930, dans le quotidien de José qui vit avec sa grand-mère, Man Tine, à la rue Cases-Nègres tandis que sa mère vit à Fort-de-France pour son travail. Man Tine travaille dur dans les plantations de cannes à sucre mais elle est souciante de l’avenir de José. Elle souhaite qu’il aille à l’école et obtienne son bac, sésame pour une vie meilleure à cette époque.

Lire la suite

La saveur des bananes frites

 

 

Résumé

Quand Saraphina passe devant la Cité Paradis et ses beaux appartements, elle ne peut s’empêcher de penser à une autre cité : celle où ses parents ont vécu avant sa naissance, en Haïti, et qu’ils ont dû fuir en catastrophe. La tristement célèbre Cité Soleil. Depuis, le destin ne les a pas épargnés, elle et son frère, mais si ce dernier semble profondément attaché à ses racines, elle, née à Paris, préfèrerait parfois les oublier.

Au quotidien, Saraphina s’applique à rendre la vie plus légère. Au collège, elle s’intéresse à tout ; au foyer, elle aide autant qu’elle peut et rit avec son copain Malik, qui lui fait voir la vie en couleurs. Mais quand les choses tournent mal, l’horizon d’un départ en Haïti se dessine peu à peu comme seule échappatoire possible. Saraphina et son frère parviendront-ils à affronter cette nouvelle page de leur histoire ?

 

Mon avis

Ce livre m’a été offert par son auteure, Sophie Noël, qui, découvrant mon blog, a souhaité que je le lise tout d’abord car l’héroïne est noire et aussi pour que je lui fasse part de mon avis. J’ai été ravie car c’est toujours un plaisir pour moi de recevoir des livres et encore plus que l’on s’intéresse à mon travail.

Je ne savais pas à quoi m’attendre lorsque je l’ai reçu alors j’ai été enchantée par la couverture très gaie et colorée. Le titre laisse également rêveur… 🙂 Puis en lisant la quatrième de couverture,

Lire la suite