Exposition « Diversité, rêves et ambitions » 28/10/2019 au 9/11/2019

En décembre 2016, j’écrivais sur mon carnet des choses à réaliser « J’exposerai mes tableaux ». A l’époque je n’en avais fait qu’un ou deux, je ne savais pas si j’en ferai d’autres et je ne savais absolument pas quand, où ni comment je me débrouillerais pour faire une expo. Mais je savais que ça arriverait… La tâche à laquelle je devais m’employer entre temps c’était de peindre d’autres tableaux. Alors j’ai peint. Le premier tableau c’était un astronaute. Vous vous souvenez ? Mon anecdote malheureuse dans la boutique où je cherchais un tableau pour mon fils avec une personnage noir ? (A lire ici Ma fille ne peut-elle pas être présidente ?).

Le deuxième tableau a été un président car mon fils avait changé de vocation… Puis la coupe du monde 2018 est passée par là… et il a voulu devenir footballeur. J’ai commencé le tableau mais la vocation n’a duré qu’un été… ^^ (j’ai tout de même fini le tableau 🙂 Et puis j’ai décidé qu’au final, je n’allais pas peindre que pour mon fils. Alors j’ai peint une présidente, deux autres astronautes, un architecte, un médecin. J’ai peint pour ces enfants qui ne sont pas représentés ni dans l’art, ni dans des rôles flatteurs dans les films. J’ai peint pour ces enfants qui n’osent s’imaginer qu’il pourrait y avoir un président noir un jour en France ou mieux ! une femme noire présidente. J’ai peint pour ces enfants qui ne visitent peut-être pas beaucoup de musées. Ou encore, pour ceux qui ont la chance de pouvoir y aller mais qui ne voient pas leur reflet dans les oeuvres auxquelles ils font face. J’ai peint et je peindrai encore. J’ai envoyé un portrait de black panther avec un visage d’homme asiatique à ma meilleure amie qui vit au Canada et qui est d’origine vietnamienne. J’espère peindre encore longtemps. Mon fils a prédit qu’un jour j’exposerai au Louvres, alors je n’ai pas une minute à perdre ! Les antiquités égyptiennes n’ont qu’à bien se tenir ! (D’ailleurs je vais de ce pas l’écrire dans mon cahier des choses à réaliser…)

Au printemps 2019, j’ai animé des ateliers autour de la diversité avec les enfants de la maternelle 132 rue d’Aubervilliers et avec les jeunes filles de l’association de quartier CIRT dans le 19ème arrondissement de Paris. Pour les petits on s’est appuyé sur une littérature jeunesse foisonnante de diversité pour échanger, discuter, refaire le monde. Avec les jeunes filles, on a discuté rêves et ambitions. Elles se sont autorisées à se rêver en footballeuse, avocate, styliste, infirmière, danseuse…

Afin de leur rendre hommage, de les valoriser et valoriser leur travail, les créations artistiques de ces enfants seront exposés au centre Paris Anim’ Mathis (15, rue mathis à Paris 19ème) du 28/10/2019 au 9/11/2019.

Une expo pour enfant, vous avez déjà vu ça vous ? Une expo au cours de laquelle des enfants souvent oubliés de l’art, de la littérature jeunesse, des médias vont se voir représentés, vous avez déjà vu ça vous ? Si vous voulez mettre un petit coup de boost à l’estime de soi de votre enfant ou encore si vous voulez parler « ouverture sur le monde » avec votre enfant… je vous encourage vivement à vous rendre à cette magnifique exposition ! Et revenir me dire ici en commentaire ou sur mes réseaux sociaux (Instagram et Facebook) ce que vous en avez pensé.

Comment aider son enfant à apprendre sa leçon de géométrie ?

 

 

 

 

Rien qu’à écrire le titre, je bous. Mon fils rentre de l’école ce soir et comme devoir, on lui demande « d’apprendre sa leçon de géométrie ». Je lui demande alors de sortir sa leçon et de la lire. A la lecture, je peux constater qu’il ne comprend pas ce qu’il lit : il bute sur les mots, il lit lentement, les phrases sont décousues. Je lui demande alors s’il comprend ce qu’il lit. « Pas tellement » me répond-il. Je lui demande de relire en essayant d’être attentif et que l’objectif de cette lecture est de pouvoir ensuite m’expliquer sa leçon avec ses mots.

Lire la suite

Exposition Le Modèle Noir au musée d’Orsay… ou ce qui me pousse à me rendre au musée

Portrait de Madeleine dit aussi Portrait d’une femme noire, présenté au Salon de 1800 sous le titre Portrait d’une négresse de Marie-Guillemine Benoist – 1800, huile sur toile. Paris, musée du Louvre.

Le 18 juin 2019, je suis allée voir l’exposition Le Modèle Noir au Musée d’Orsay à Paris. Je ne me souviens pas la dernière fois que je suis allée à une expo, la dernière fois que je suis allée dans un musée…

Parfois on entend des personnes dire « Je ne suis pas trop musée », « Je ne suis pas trop expo ». Ce n’est pas mon cas. Mais ce qui est sûr c’est que les fois où je suis allée au musée peuvent se compter sur les doigts de deux mains. Y suis-je réfractaire ? Oh que non ! Bien au contraire. Alors pourquoi ?

Lire la suite

Nos enfants racisés et les violences policières.

Spoiler alert sur le podcast de Mamadou et Bineta et sur la série Kalief Browder sur Netflix.

Je viens d’écouter le huitième épisode du podcast de Bineta qui s’intitule « Mamadou et Bineta. Conteurs de belles histoires ». Dans cet épisode, elle reçoit Djiby, jeune garçon noir de 11 ans, déléguée de classe depuis le CM1 et encore aujourd’hui en 6ème. Il vit à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis.

Durant les vingt premières minutes, je suis touchée, émerveillée par la maturité et la pertinence des propos de Djiby et amusée par son humour. Djiby aspire à faire de la politique pour « casser le mur entre les riches et les pauvres ». Il aimerait devenir Président de la République française mais il sait que ce sera difficile « parce qu’en France avec sa couleur de peau, c’est pas open bar ! » Je pense que l’affaire est à suivre car Djiby a l’air engagé, déterminté, conscient et intelligent.

Puis, à la 21ème minute, le choc.

Lire la suite

Mathématiques et intelligences multiples : comment aider son enfant à apprendre ses tables de multiplication.

 

Mon fils est en CM1 et c’est un assez bon élève. Il se débrouille assez bien dans toutes les matières. J’ai pu constater qu’il a une très bonne mémoire, il retient très bien et très vite ses leçons et ses poésies. Il se débrouille bien en mathématiques aussi même s’il lui faut parfois un certain temps pour assimiler les nouveaux apprentissages. En dehors de l’école, il adore beaucoup de choses : apprendre ses chansons préférées par coeur pour ensuite les chanter (et du coup il les apprend vite), tester différents sports, il est très curieux des différentes activités sportives et/ou culturelles, artistiques qui s’offrent à lui. Aussi, il adooore danser ! Il n’a pas pris ça loin je pense 🙂

Récemment, je lui faisais réviser ses tables de multiplication alors que nous étions en voiture. Je trouvais qu’il mettait du temps à donner les réponses alors qu’il connait ses tables de multiplications. Quand cela arrive, ça me dépasse un peu. Et parfois même, je commence à m’énerver alors que je ne le souhaite pas. Je lui ai demandé, à son avis, ce qui l’empêchait de donner les bonnes réponses et rapidement. Il m’a répondu qu’il n’arrivait pas à se concentrer car il avait beaucoup de choses dans la tête.

Dans ma formation de coaching et dans mes lectures, j’ai appris que le fait de mobiliser le corps et la vision pouvait aider à se concentrer, comme lorsque je peins.

Lire la suite

La boulimie de livres ou le complexe du manque de culture générale

 

J’ai une confidence à vous faire… En ouvrant mon blog, d’années en années, il y a une chose dont je me suis rendu compte. Au-delà de la recherche de représentations positives pour mon fils et au-delà de vouloir lui transmettre le peu de culture « afro » que j’ai, j’ai pris conscience que j’essayais (j’essaie ??) aussi de rattraper un retard. Mon retard en culture générale… Le complexe du manque de culture générale est un « mal » qui touche beaucoup de personnes et que peu osent avouer.

Lire la suite

Tiens-toi droite

Résumé

« Adjoa, tiens-toi droite. » Je l’ai entendue combien de fois dans ma vie, cette chanson ? Ici à Djougou, pour faire grandir une fillette, on lui pose des trucs sur la tête et elle doit les pousser le plus haut possible vers le ciel, sans les faire tomber. Plus elle grandit, plus c’est lourd.

Communiqué de presse de la maison d’édition

Dans la lignée de Brindille, Tiens-toi droite, nouvel album de Rémi Courgeon, raconte le magnifique portrait d’une jeune Africaine qui prend sa vie en main.

« Adjoa, tiens-toi droite. » Je l’ai entendue combien de fois dans ma vie, cette chanson ? Ici à Djougou, pour faire grandir une fillette, on lui pose des trucs sur la tête et elle doit les pousser le plus haut possible vers le ciel, sans les faire tomber. Plus elle grandit, plus c’est lourd.

Les colis sont si lourds que l’on se pèse pour voir qui porte le plus gros fardeau, les colis prennent tant de place que les enfants sont portés dans le dos. Sur leur tête, les femmes portent des calebasses, des cages à lapin, des fagots et du manioc, mais elles portent aussi des secrets durs à garder, des petites jalousies, des déceptions et des amours cachés… Adjoa fait partie de ces femmes, mais sa vie bascule le jour où elle doit porter des planches de bois chez le menuisier Sossou. Le fardeau est tellement lourd qu’elle le pose et y découvre un révolver avec 3 balles dans le barillet…

Lire la suite

Ce que j’aurais voulu savoir et faire avant d’être parent…

Ce que j’aurais voulu savoir et faire avant d’être parent…

J’aurais voulu prendre conscience que la transmission ce serait important pour moi… J’aurais passé plus de temps avec ma mamie pour lui demander de me raconter sa vie, de me dire tout ce dont elle se souvient, j’aurais commencé mon arbre généalogique bien plus tôt, j’aurais écrit ses paroles, je l’aurais enregistrée.

J’aurais voulu prendre conscience que ce serait important pour moi de parler de l’Afrique et des Antilles à mon fils… J’aurais voyagé sur le continent, j’aurais lu, beaucoup lu sur l’Afrique et les Antilles. J’aurais appris à parler créole.

Lire la suite

« Maman, est-ce que le racisme existe toujours dans notre pays ? »

*********Article posté à l’origine sur LinkedIn*********
C’est la question que mon fils de 9 ans m’a posée suite à un débat philosophique organisé par sa maîtresse; maîtresse que j’ai récemment chaleureusement remerciée pour tout ce qu’elle fait pour ses élèves.
Entre autres merveilleuses choses, elle organise des débats philosophiques dans sa classe de CM1, des débats comme ils pourront en avoir en classe de Terminale. Et ce jeudi 27 mars 2019, le thème était le racisme.
Mon fils était très content et très fier d’amener à l’école les livres que nous avons à la maison sur : Martin Luther King, Rosa Parks et Nelson Mandela.

Lire la suite

Le pouvoir mystérieux de Tamara Ngougouli

Résumé

D’après sa grand-mère, les cheveux de Tamara Ngougouli ont un pouvoir magique. Mais comment la croire quand on déteste sa chevelure qui est trop crépue, trop touffue et pas assez longue ?

Tamara profite de sa vie avec ses amies à l’école de Boisjoli sans trop y penser quand la console de Brian disparaît soudainement. Voilà enfin l’occasion de savoir si sa grand-mère a raison.

 

Mon avis

Ah si seulement… Ah si seulement j’avais eu ce genre de livre quand j’étais enfant… cela m’aurait sûrement évité des brûlures du cuir chevelu au défrisant chimique…

Lire la suite